Tulipe

mars 23, 2022 Fleurs No Comments

De toute beauté, la tulipe séduit par ses couleurs exceptionnelles, son élégance naturelle et ses formes originales. Elle est la plante idéale pour embellir votre jardin, vos terrasses ou votre balcon. De par sa simplicité de soin, elle vous rend la tâche plus facile.

Si vous tombez aussi sous son charme et vous songez à en profiter, vous êtes ici au bon endroit. Variétés, caractéristiques, conseils de plantation ou d’entretien, nombreuses sont les informations à fournir dans cet article. Prenez votre temps et apprenez beaucoup de choses intéressantes sur la tulipe.  

Présentation de la tulipe

Présentation de la tulipe

Bien que vous en ayez déjà entendu parler, il importe d’apporter une définition de tulipe afin de mieux éclaircir le sujet.

Un indétrônable fleur printanière, la tulipe constitue une plante bulbeuse appartenant à la famille des Liliacées.

Le terme tulipe vient du nom latin tulipa signifiant turban. Cette jolie fleur acquiert cette appellation, grâce à sa forme comparée à celle d’un turban.

Depuis des années, elle évoque les Pays-Bas. Pourtant historiquement, elle n’est pas originaire de cet État néerlandais. La tulipe est par contre apparue en Asie ou plus précisément en Turquie.

À l’heure actuelle, elle figure parmi les premières cultures mondiales, que cela soit en fleurs à couper ou en bulbes. Jusqu’à présent, les Pays-Bas ne cessent de connaître un énorme succès sur sa plantation.

Ils constituent le premier pays qui a importé la tulipe partout dans l’Europe. Ils en restent jusqu’au maintenant le premier producteur mondial.

La floraison de la tulipe

La floraison de la tulipe

Presque les races de tulipes fleurissent au printemps. Vous les cultivez à l’automne et vous jouissez de leurs teintes diversifiées à la saison du renouveau.

La période de floraison varie selon les espèces. Les tulipes botaniques fleurissent à titre d’illustration entre mars et avril.

Quant aux familles Triomphe ou Darwin, elles s’ouvrent en avril. Pour les tulipes à fleur de lis et de type Perroquet, elles s’épanouissent entre fin avril et début mai.

Les bulbes de la plante se démarquent par leur forme d’oignon. Pour pousser, cette ravissante fleur printanière y puise tous ses nutriments.

Elle ne nécessite pas donc une fertilisation spécifique pendant sa floraison ou après la culture. Elle met en réserve ses propres substances alimentaires assimilables. 

Actuellement, on distingue de nombreuses sortes d’espèces et de variétés de tulipes. Elles sont les unes et les autres agréables à regarder.

Qu’il s’agisse de catégorie horticole ou botanique, vous pouvez les planter au jardin comme en pot. Dans tous les cas, cette fleur se diffère par sa facilité d’entretien et de culture.

Les variétés de la tulipe

Les variétés de la tulipe

La tulipe se décline en de multiples coloris, aspects et tailles. On compte des milliers de variétés et une centaine d’espèces dans les quatre coins du monde. Pour faciliter le classement, on va les catégoriser selon les formes de fleurs.

On distingue d’abord les familles à fleurs simples. Les tulipes botaniques remontent dans ce classement des tulipes. Elles se démarquent par leurs petites fleurs et leur grande longévité. Les tulipes Greigii, Kaufmanniana et Fosteriana en font partie.

À part les tulipes botaniques, ceux simples hâtives et Darwin hybride comptent parmi les tulipes à fleurs simples. Il en est de même les tulipes Triomphe. Ces dernières se font remarquer non seulement par leurs magnifiques fleurs, mais également par leurs tiges robustes.

Concernant les tulipes à fleurs doubles, elles sont elles aussi déclinées en de nombreuses variétés. Les familles doubles hâtives Murillos possèdent une hauteur de 25 cm au maximum. Elles sont très utilisées en mosaïculture.

Pour les tulipes doubles tardives, elles n’apprécient pas les fortes pluies. Elles s’épanouissent entre avril et mai. Quant aux tulipes doubles hâtives, ceux-ci se discernent par leurs fleurs volumineuses. En comparaison avec certaines espèces à fleurs doubles, elles semblent plus hautes.

D’autres variétés de tulipes possèdent des fleurs aux formes originales. Ceux perroquets font partie des familles les plus célèbres. Leurs pétales sont non seulement vrillés ou gaufrés, mais aussi frisés captant immédiatement le regard dans les massifs.

Il y a également les tulipes à fleur de lis qui occupent le trône dans les jardins classiques. À part eux, les tulipes frangées et acuminata sont d’une grande beauté les unes que les autres.

La possibilité de combiner les variétés

La possibilité de combiner les variétés

Dans l’optique de prolonger la floraison de la tulipe, il reste tout à fait possible de mélanger plusieurs variétés. Mais avant de les choisir, tâchez de retenir les informations suivantes :

Tous les bulbes n’acceptent pas forcément une culture rapprochée. Soit cette situation entrave leur développement soit ils se détruisent durant la pousse.

Il est préconisé de bien respecter la distance indiquée, que cela concerne la plantation en pleine terre ou en pot.

Choisissez soigneusement les espèces à combiner. Il faut savoir assortir les couleurs et formes pour que le jardin soit somptueux.

N’oubliez pas de considérer la période de floraison. Si vous souhaitez que les bulbes s’épanouissent en même temps, associez les tulipes fleur de lys avec les familles frangées.

Si votre objectif est de les voir fleurir les uns après les autres, une combinaison de tulipe double à floraison précoce avec celle double à floraison tardive est une meilleure idée.

Excepté cela, il s’avère envisageable de marier les tulipes avec certaines fleurs comme les muscaris, jacinthes, crocus, anémones et narcisses. Cela vous permet de créer une excellente harmonie de formes et nuances dans votre jardin.

Dans un bouquet, beaucoup de personnes les associent avecles gypsophiles, jonquilles et iris. La seule tulipe peut également constituer votre bouquet conférant un meilleur effet visuel que d’être accompagnée à d’autres plantes.

Les spécificités de la tulipe

Les spécificités de la tulipe

La tulipe est une plante à bulbe se divisant en de nombreuses variétés. Certaines espèces s’accompagnent d’une fleur simple, d’autres avec fleurs doubles, ovales, effilées et bien d’autres aspects encore.

On rencontre des tulipes qui se diffèrent par leurs couleurs unies à savoir le jaune, le rouge, l’orange, le vert, le violet ou le rose. Certaines possèdent par contre des teintes combinées comme le bleu au violet ou le jaune au rouge. Seules les catégories en noir n’existent pas. 

En tout, la tulipe présente plus de 5 000 variétés et 100 espèces. Pour faciliter votre recherche, les spécialistes les répartissent jusqu’à 15 groupes différents. Elles sont classées en fonction de la forme des fleurs et du temps de la floraison. 

Quelle que soit la race, cette fleur se distingue par sa longue tige solitaire d’une hauteur entre 20 à 70 cm. Si vous la mettez dans une vase avec beaucoup d’eau, la tige peut continuer à se développer.

Votre tulipe risque donc de dépasser d’autres fleurs si elles sont mélangées dans un seul récipient. Pour une bonne régularité, choisissez uniquement les plantes dont leurs tiges ont les mêmes caractéristiques que celles des tulipes.

Dans le langage des fleurs, cette plante détient de nombreux symboles. De par sa floraison au début du printemps, elle évoque la notion de renaissance.

À l’instar de la rose, elle représente aussi l’affection et l’amour. Si la rose connote un sentiment passionné et ardent, la tulipe quant à elle est liée à un lien d’affection inconditionnel. Vous pouvez donc l’offrir non seulement à votre partenaire, mais également à vos parents et enfants.

La plantation de la tulipe

La plantation de la tulipe

Si la tulipe envahit les Pays-Bas, c’est parce que le pays répond à ses conditions de culture. Cette fleur apprécie son climat doux et surtout ses sols bien drainés, légers et aérés.

En général, elle pousse rapidement sur un emplacement en plein soleil. Certaines races botaniques aiment un endroit à la mi-ombre.

Si vous cultivez les tulipes doubles tardives, sachez qu’elles détestent les pluies importantes. Pour les catégories à longues tiges, elles ne supportent pas le vent.

Pour planter les bulbes, commencez par labourer la terre avec un bon bêchage 5 à 7 jours avant la plantation. Puis faites un trou de 5 à 10 cm de profondeur.

Et si la terre est sablonneuse, il vaut mieux prévoir 25 cm. Pour les tulipes botaniques, un trou de 10 cm peut suffire.

Cela dit, utilisez un plantoir à bulbes pour enfoncer les  bulbes avec la pointe vers le haut. Respectez une distance de 10 à 20 cm entre eux selon leur grosseur. Une fois qu’ils sont en place, recouvrez-les de terre et tassez. La dernière étape consiste à procéder à l’arrosage.

À préciser que les tulipes peuvent être cultivées en jardinière et en pot. Si cela vous intéresse, choisissez uniquement les races à tige courte telles que les tulipes hâtives et les espèces botaniques.

Pour ce faire, ajoutez quelques billes d’argile ou du gravier au fond du pot. Plantez les bulbes dans un mélange constitué de terreau, sable grossier et terre franche végétale. Puis remplissez le pot de substrat. Tassez légèrement et arrosez.

Le cycle de vie de la tulipe

Le cycle de vie de la tulipe

À l’achat du bulbe, sachez que celui-ci se trouve encore en état de dormance. C’est pourquoi il est dépourvu de racines et feuilles.

À l’automne, vous le mettez en terre et il va donc sortir de son repos. C’est pourquoi ses racines se forment peu à peu et grandissent.

Pendant la mauvaise saison, ne soyez pas surpris si son développement s’arrête, car le bulbe vit à ce moment au ralenti.

Il poursuit son activité au printemps et ses racines reprennent leur croissance. La tige commence à sortir de terre. Quant à ses feuilles, elles vont aussi à pointer. Petit à petit, la fleur apparait.

La pousse du feuillage et des fleurs est réalisée, grâce aux réserves que le bulbe a stockées avant sa période de dormance.

Lorsque la floraison est finie, la tulipe ne contient plus des réserves. Le bulbe va les refaire pour que la plante fleurisse au printemps prochain.

La production d’énergie suite à la photosynthèse permet de créer et d’accumuler de nouvelles réserves.

L’entretien de la tulipe

L’entretien de la tulipe

À l’opposé d’autres fleurs, la tulipe ne réclame que peu d’entretien. Pourtant, il existe quelques gestes qui se révèlent nécessaires la maintenant toujours en excellent état.

Pendant que la plante reste active, arrosez-la régulièrement. Lorsqu’il fait très chaud, n’hésitez pas à augmenter la fréquence d’arrosage. Quand vient le moment où la tulipe sort, la pluie peut suffire à satisfaire ses besoins en eau.

Si vous souhaitez conserver les bulbes assez longtemps, réduisez les arrosages une fois la floraison terminée. Cela a pour but de ne pas les pourrir.

Quant à la culture en pot, tâchez de ne pas trop inonder le bulbe. Il est conseillé d’attendre un peu afin que l’eau soit parfaitement absorbée. À partir du moment où les feuilles sèchent, arrêtez l’arrosage.

Quand les fleurs sont fanées, il faut les enlever évitant la formation de graines. Cela permet également de préserver le feuillage.

Celui-ci se révèle être utile au bulbe afin qu’il puisse refaire ses réserves pour la prochaine floraison. Vous pouvez couper les feuilles, seulement si elles sont entièrement sèches.

En général, les bulbes des tulipes à grandes fleurs peuvent être retirés pour les cultiver de nouveau l’année suivante. Afin de les préserver, il faut d’abord les nettoyer puis les entreposer dans un endroit sec, sombre et aéré.

À l’inverse, les bulbes des races botaniques n’ont pas besoin d’être arrachés. Ils peuvent garder leur place toute l’année sans requérir beaucoup d’entretien. Pourtant, la plante peut vivre plusieurs années.

Les ennemis de la tulipe

Les ennemis de la tulipe

Les nématodes figurent parmi les pires ennemis de la tulipe. Ils n’hésitent pas à détruire complètement ses bulbes. La seule solution est de brûler sans tarder les plantes atteintes.

Cette fleur craint aussi les acariens et pucerons. Ils anéantissent parfois les tissus et déclenchent l’apparition des taches noires sur les feuilles.

S’ils continuent à l’attaquer, le feuillage finit par flétrir. Face à cette situation, la macération d’ortie est fortement conseillée. Il est envisageable d’alterner les traitements aux substances naturelles.

Il est à souligner que les coccinelles aiment les pucerons. Elles sont d’une grande utilité pour les éradiquer. De même, les œillets d’Inde vous aident à combattre les nématodes. Afin de protéger votre tulipe de ce parasite, vous pouvez les planter près d’elle.  

Quoi qu’il en soit, il est préconisé de surveiller régulièrement la plante. Lorsque vous repérez un phénomène étrange, accordez de l’importance au moindre détail.


Laisser un commentaire